LA BELGIQUE VA TESTER LES PAVES DECHETS DU SENEGAL

6 réponses

  1. FALL Pierre dit :

    Bonne idée l état devrait vous subventionné pour la salubrité publique bon vent

  2. Lola diolla dit :

    Belle iniative et merci à Paver’stic et à la fédération Wallonie-Bruxelles.
    L’état aussi doit accompagner ces jeunes.

  3. GAILLET dit :

    Quel est le prix d’une presse automatique ?
    Peut être peut on la subventionner ?
    Quand au prix des granulés : l’état sénégalais pourrait organiser le tri, financer le traitement, et rendre ainsi la filière rentable pour l’entreprise.

  4. Boyer dit :

    Projet dur mais realisable,il faut que chaque citoyen sache faire le tri sélectif comme nous (en France) j’ai bien l’intention de faire de même lors de mes 7 mois de séjour et amener les sénégalais faire de méme à Nguerigne mais oû les mettre?

  5. issa gibb dit :

    L’idée est fameuse. Mais, le manque de poubelles, d’engins de ramassage et de lieux de stockage en premier, puis faire appliquer le tri sélectif aux sénégalais relève de l’utopie. Le sénégalais a l’habitude de jeter ses déchets dans la rue ou dans l’océan, depuis toujours. La population comme ses dirigeants n’ont aucune conscience de salubrité publique et encore moins de conscience écologique. Pour l’instant, le Sénégal n’a pas les moyens (poubelles) et la volonté (tri) de réaliser de telles initiatives (voir les photos et les articles sur les déchets de la Tabaski jetés à la rue).
    Seuls des investisseurs étrangers pourraient amorcer un tel projet, mais le résultat et la rentabilité ne sont pas garantis, vu le laxisme étatique, l’incivisme général et l’humeur ambiante avec le risque de se faire traiter de nouveaux colonialistes. Pourtant, des pays réussissent et font de l’argent avec des usines de recyclage et de transformation des déchets. Ailleurs !

  6. rico dit :

    Issa a bien résumé la situation, mais il faut aider cette initiative, parce qu’elle résout un fléau (l’insalubrité, enfin une partie). De plus, c’est une filière (écolo) d’avenir. Des entreprises font déjà des briques de cette façon (j’ai vu çà en France sur Internet, il doit y en avoir d’autres.
    Rien de nouveau, mais création d’emplois, aide à la prise de conscience (peut-être on rêve, mais bon).
    Je vais paver la route devant la maison avec çà. Avec un peu de chance, quand les voisins suivront, ils feront pareil.
    Et puis, ca leur fera de la pub.

%d blogueurs aiment cette page :