MECHANT SENEGAL…

12 réponses

  1. jacobus dit :

    Bonne analyse du Sénégal Emergent. L’émergence existe dans quelques portefeuilles de personnes bien placées.

  2. oyster dit :

    L’homme est un loup pour l’homme ,et ceci pas uniquement en AFRIQUE !
    J’ai peut etre une vue faussée car j’aime ce pays et ses gens ,mais je ne crois pas qu’il y ait une différence sur le fond………..
    Chacun veut faire sa place ….

  3. coly dit :

    Franchement tu bien analyse le senegal et l’espris des senegalais.

  4. Lola diolla dit :

    J’ai été victime de ces opérations de ridiculisation, d expressions de jalousie et de méchanceté. Pourtant mes parents ont donné et moi aussi j’ai donné, aidé .
    Mais le mal de notre pays est cette jalousie, cette méchanceté, cet orgueil et cette fierté mal placée.
    On a beau donné celà ne servira à rien. Le jour qu’ils ont auront l’occasion, ils vont nous enterrer vivant. La majorité du peuple sénégalais est très méchante.
    On aurait pu avancé avec une once de solidarité mais hélas Satan s’est accaparé de leur esprit. Continuons à prier pour ces âmes perdus.
    Merci à Usman TUREY.

  5. Ninnin dit :

    Merci de cette analyse O combien vraie et interressante. Peut etre faut il parler du « cas » de la Casamance qui me parait etre beaucoup plus sur l esprit Bantu comme tout le peuple guinéen d’ailleurs… Solidaire, gentil et humble…. Si,si ça existe aussi au Senegal… encore un peu… 😉

  6. Gérard Dupuy dit :

    Dans le même ordre d’idée, je vous recommande vivement la lecture d’un livre écrit par un jeune sénégalais dont le nom d’auteur est ELGAS. Ce livre s’appelle « Un Dieu et des mœurs », Carnets d’un voyage au Sénégal….édité à Présence africaine.
    C’est un récit de 15 nuits, 15 portraits, et un réquisitoire à travers lequel l’auteur ausculte sans concessions , les tabous et les problèmes lourds de la société sénégalaise…
    A lire et à recommander absolument

  7. issa gibb dit :

    Ce texte me laisse perplexe ? La méchanceté n’est pas la qualité première du sénégalais moyen. Sa qualité première est la débrouillardise à survivre face à ses élites politiques et religieuses corrompues qui tiennent le bas peuple dans la misère et l’ignorance jusqu’à exploiter et maltraiter les enfants des familles les plus pauvres, les talibés, mendiants esclaves.
    Les méchants sont en haut, pas en bas au Sénégal. D’ailleurs les sénégalais rient beaucoup et font la fête souvent, pour ne pas pleurer et oublier leur sort de non-méchants, soumis et opiumisés par une religion qui n’est même pas la leur. La Méchanceté n’est pas une tare majoritaire au Sénégal.

  8. eddy dit :

    Je ne ressens pas de méchanceté chez les Sénégalais!!!! de la jalousie surement,mais je pense qu’on peut le comprendre

  9. olivier bundaw dit :

    Il faudrait demander a ce sociologue dans quel pays sont les gens gentils…que je courre acheter un billet d avion…merci

  10. Marcel Schelcher dit :

    Ce jeune homme me fait penser au Pangloss de Voltaire qui enseignait la métaphysico-cosmolonigologie ! Des concepts aussi vides de sens que « esprit tropical ou sahélien » renvoient à un déterminisme géographique sans doute hérité de la glose coloniale ethniciste et hyper-généralisante, et non pas à des catégories de la pensée scientifique !Jeune étudiant, visiblement ébloui par une terminologique aussi baroque que creuse veut parader dans un espace socologico-anthropologico-métaphysico-éthique qui le dépasse et jargonne donc dans une langue et un métalangage qu’il ne maîtrise pas, à la manière des Trissotins de la pensée ou des Femmes savantes de Molière !!!

  11. Xx dit :

    Le peuple sénégalais méchant ? non, je ne crois pas… dans l’ensemble plutôt indolent, apathique… et fataliste, car tout ce qui advient est de la volonté divine… Bien sûr il y a l’envie, la jalousie, comme partout, plus ou moins… On voudrait bien tout avoir, mais sans produire vraiment d’efforts. Alors on rend visite à son marabout pour qu’il intercède afin que la vie devienne meilleure…
    Certains pensent aussi que leurs prédécesseurs ayant été réduits en esclavage, puis colonisés, tout « le mal » actuel et l’impossibilité d’avancer aujourd’hui résultent de ce passé… Explication facile et simplette, qui résume tout.
    Il y a aussi sans doute une perte de confiance envers les dirigeants, car malgré les belles annonces, la vie au quotidien ne semble guère s’améliore pour le peuple. Et puis la corruption, le racket, les détournements de fonds, les falsifications, les magouilles… sont rarement sanctionnés ; ce n’est pas un bon exemple pour « le peuple » ; pourquoi se démener et travailler durement et honnêtement quand les nantis se remplissent les poches impunément ? Les journaux ne manquent pas d’exemples en la matière…
    Le « blocage du pays » vient peut-être aussi d’une éducation scolaire déficiente ou mal adaptée, d’un manque évident de formation professionnelle, d’une offre d’emplois quasi insignifiante. Un avenir qui se présente comme un tunnel sans fin… et quand on vit au jour le jour, comme c’est hélas le cas pour un certain nombre, l’avenir se limite à demain.

%d blogueurs aiment cette page :