ET ON LAISSE FAIRE!…

3 réponses

  1. jacobus dit :

    les frontières sénégalaises sont extrêmement poreuses, il serait grand temps quelles deviennent émergentes comme nos dirigent ont l’habitude de dire dans tous leurs discours.

  2. oyster dit :

    Bien d’accord avec jacobus la situation peut se régler rapidement ,et ,en prime la Casamance pourrait retrouver son bien vivre …..

  3. issa gibb dit :

    « La déforestation de la Casamance est arrivé à un point de non retour, comme nos réserves halieutiques dans nos eaux territoriales » Aly Haïdar, ex ministre de l’écologie, débarqué par les pressions des lobbies mourides.
    Le catastrophe écologique en Casamance est géré par la mafia gambienne, la mafia chinoise et des lobbies mourides réunis, sous la bénédiction de l’Etat Sénégalais.
    La surpêche des tankers étrangers russes, puis chinois et les bateaux illégaux ont détruit la reproduction des poissons et donc, nos ressources de la pêche à court terme, toujours sous la bénédiction de l’Etat sénégalais pour les russes et les chinois (pas pour les bateaux illégaux étrangers, tout de même ?).
    On ne peut plus dire qu’on ne savait pas ! ! !

%d blogueurs aiment cette page :