TALIBES SEQUESTRES ET FATWA CONTRE L’ACTION DU PRESIDENT

11 réponses

  1. RENAUT dit :

    S’agissant du Sénégal c’est comme on dit en terme de presse « Un marronnier »… Eh oui regardez bien et vérifiez les années précédentes… Alors à l’année prochaine pour la même soupe ! Laisse pisser mouton, tabaski viendra ! Ca a au moins l’intérêt de récupérer de l’argent dont je suis loin d’être certain que les talibés seront bénéficiaires…

  2. issa gibb dit :

    L’hypocrisie de Mouhamadou Lamine Fall est à son comble, elle est sans bornes. Lui et sa mafieuse organisation des associations de maîtres coraniques ont déjà demandé qu’il n’y ai pas de loi pour la gestion de daaras. Alors que c’est du ressort de Ministère de l’Intérieur et des cultes. Ils l’ont obtenu. Ils ont ensuite, demandé de participer au projet de loi pour la modernisation des daaras et ils ont étouffés le projet dans la seule volonté de garder leurs privilèges éhontés et continuer leurs trafics et leurs exploitations d’enfants. Maintenant, ils viennent s’opposer à l’action républicaine du retrait des enfants des rues et accuse l’Etat de tous les maux, jusqu’à promulguer une fatwa. Leurs réactions n’a pas tardé et on l’attendait de pied ferme.
    Car, ces ignobles, ils se dénoncent eux-mêmes ! Ils dénoncent leurs responsabilités dans la situation intolérable des enfants talibés et leur nombre qui ne cesse d’augmenter, jusqu’à inquiéter la population sénégalaise. Ils démontrent leurs perversions à se servir de l’enseignement du Coran pour mettre des enfants en esclavage de mendicité forcée pour leur enrichissement personnel. Ils trahissent le travail d’enseignement du coran des vrais maîtres coraniques, ils salissent les daaras vertueuses sans mendicité d’enfants et ils bafouent les valeurs de l’Islam. Ils portent la honte sur le Sénégal et sur la religion musulmane. Leurs arguments de défense et leur volonté de gouvernance du pays ne sont plus recevables. « La volonté de Dieu qu’il y ai des riches et des pauvres ??? » est une déclaration religieuse mensongère qui démontre le dédain de ces faux-marabouts pour le peuple miséreux sénégalais. Avec l’ignominie de mettre par le mensonge des enfants en esclavage, les plus pauvres, des familles les plus pauvres parce qu’elles sont pauvres. Sans volonté d’aider les pauvres et de profiter de faire de l’argent facile sur le dos de gosses les plus faibles et les plus vulnérables. Ceux sont des bandits, HOMMES SANS FOI, NI LOI, qui font souffrir nos enfants, pourrissent le pays et injurient L’Islam avec des méthodes dignes de la traite négrière passéeC
    A notre tour ! Nous, le peuple sénégalais, lançons une fatwa contre ces ennemis de la République avec ces pratiques inhumaines et honteuses sur les enfants et notre avenir ! contre ses monstres esclavagistes et trafiquants d’enfants, bandits mafieux et faux-religieux, indignes de notre Créateur Allah,le Tout-Puissant. Nous demandons, en plus du retrait des enfants mendiants de la rue car la population sénégalaise y est favorable, la chasse aux marabouts et aux imams réfractaires à cette action républicaine. L’interdiction, par le Ministère de l’Intérieur et des cultes, des associations réfractaires au retrait des enfants de la rue. Des sanctions lourdes et la fermeture des daaras réfractaires qui s’opposent à l’Etat. Toute menace envers l’Etat, le Président de la République, le gouvernement et les institutions doivent être sanctionnés sévèrement. Le chantage de manifestations contre le retrait des enfants de la rue ne peut être légitime : S’ils osent manifester pour le maintien des enfants dans la rue, que l’armée ouvre le feu. FORCE RESTE A LA LOI ! AVEC LA BENEDICTION DE NOTRE CREATEUR POUR SAUVER SES ENFANTS !
    « LA PRESENCE DES ELEVES TALIBES QUI MENDIENT DANS LA RUE EST UNE OFFENSE AU CREATEUR » Serigne Mouhamadou Mansour SY (1925-2012) 4° Khalife général tidjane à Tivaouane.
    « LA MENDICITE DES ENFANTS TALIBES EST INTERDITE PAR L’ISLAM » Cheikh Hassan Cissé (1945-2008) Imam de la mosquée de Medina Baye à Kaolack, fils d’Aliou Cissé, neveu de Baye Niasse.
    « LA PLACE DES ENFANTS TALIBES N’EST PAS DANS LA RUE A MENDIER, MAIS DANS LES DAARAS A ETUDIER LE CORAN » Serigne Abdoulaye Thiaw Laye, 5° Khalife des Layènes.
    Monsieur Mouhamadou Lamine Fall ! Pourquoi nos grands guides religieux sénégalais ne sont pas d’accord aves vous ??? Êtes-vous toujours un honnête citoyen et un vrai musulman ???
    OU êtes-vous devenu un être perverti à l’argent facile, inhumain à la souffrance des enfants, un citoyen indigne du pays, un traître aux valeurs de l’Islam. Réfléchissez, le Créateur vous regarde !

  3. juufa dit :

    Merci Issa Gibb pour cette juste analyse. Maîtres coraniques … on en déduit qui enseignent le Coran et ses valeurs !!!
    Ce ne sont que des esclavagistes envers des enfants ! Honteux.
    Quant au Président M. SALL, il lui faudrait garder le courage de sa décision et prendre toutes les mesures idoines, y compris sanctionner durement les maitres réfractaires. Quid des structures susceptibles d’accueillir ces pauvres enfants ?! 80 000 enfants dans les rues sont recensés au Sénégal, la logistique doit suivre et très vite. A suivre dans le temps …

  4. Dieye amadou Malick dit :

    Merci MONSIEUR ISSA GIBB,Vous avez tout dit, ces esclavagistes méritent les travaux champêtres forcés!!! i

  5. Lola diolla dit :

    Certains Oustazs, serignes, marabouts ont créer une autre forme d’employeurs.
    Ils ne participent en rien pour le bon fonctionnement du pays.
    L’État ne doit pas reculer devant ces hypocrites qui ne pensent qu’à eux-mêmes.
    Il y a de vrais daaras et de bons maîtres coraniques.
    Le chantage doit s’arrêter.
    Vive le Sénégal sans enfant mendiant.
    Stop mendicité.

  6. eddy dit :

    Il suffirait que les Sénégalais(es) lisent eux memes le coran,plutot que de se fier a leurs imams et marabouts,car ceux çi font une interprétation a leur avantage,…

  7. issa gibb dit :

    Une semaine après l’acte républicain du retrait des enfants mendiants de la rue, c’est 164 enfants qui sont sortis de l’enfer et qui sont revenus chez leurs parents. Une goutte d’eau , mais une goutte d’eau quand même.
    Nous apprenons aussi qu’il y a eu une pression américaine. Pour faire court, 300 milliards de francs CFA sans remboursement contre le retrait des enfants talibés mendiants dans les rues. C’est très bien aussi, l’Etat sénégalais est obligé une action humanitaire tant attendue et en retour, il reçoit de l’argent pour continuer son développement. Le deal est correct, car ce n’est pas avec l’hypocrisie de nos mafias religieuses que nous aurions vu un jour, la sortie des enfants mendiants de la rue. Seule, la puissance internationale est capable de faire revenir le Sénégal à l’honneur et à la dignité humaine en sortant les talibés de l’Enfer où les marabouts escrocs, les ont jeté.
    Pour cela, j’ai pointé les réactions des religieux ou assimilés, de la semaine, en commençant par les réfractaires au retrait des enfants mendiants de la rue :
    En premier, le con toute catégorie, un obscur religieux inconnu, Thierno Mountaga Kane Tall (TMKT) qui nous sermonne que le retrait des enfants de la rue est anormal ? Qu’il faut les laisser quémander leur pitance ? Que les parents des enfants sont d’accord ? Ne pas priver les marabouts de la mendicité des talibés ? Tu te demandes à le lire, si cet abruti sait dans quel siècle, nous vivons ? Si il est conscient de l’insécurité et la souffrance des enfants talibés? La réponse est venu, dixit TMKT  » Dieu a décidé qu’il y ait des riches et les pauvres ». Voilà, au moins un guide religieux pas hypocrite, il dévoile son dédain pour le peuple sénégalais miséreux et il est favorable à l’exploitation des talibés par la mendicité forcée pour les marabouts parce que ceux sont des enfants pauvres, de familles pauvres qui doivent rester pauvres parce que c’est la fameuse « Volonté de Dieu ». Réponse : Qu’on le foute dans un asile, le religieux TLKT !
    Deuxième cas, niveau beaucoup plus haut, l’Imam Alioune Moussa Samb de la Grande Mosquée de Dakar, dixit « Il faut laisser les enfants talibés mendier dans la rue car le riz qu’on leur donne est bon pour eux ». Il a été recadré par le Président Macky Sall lui disant  » Que le riz cuit dans les daaras, sera plus sécuritaire pour les talibés ». Autres sermons : « Les sénégalais doivent gagner leurs vies honnêtement « (comme les marabouts exploiteurs ???) ou « Le modèle occidental ne nous permettra pas de nous développer »(On peut arrêter les aides occidentales et on crache sur les 300 Milliards du MCA ???). L’Imam Alioune Samb n’est pas à son premier dérapage, il donne des signes de sénilité. Réponse : Imam AMS à relever de son poste et à placer dans un RPA !
    Troisième cas, le plus dangereux. C’est Mouhamadou Lamine Fall, le puissant président de la mafieuse Fédération Nationale des Associations des Maîtres Coraniques du Sénégal et sa tentaculaire toile d’araignée esclavagiste et trafiquante d’enfants. Ennemi farouche de Macky Sall, il dénonce la non-concertation de l’Etat pour le retrait des enfants de la rue. Alors qu’il n’a jamais voulu appliquer la loi interdisant la mendicité votée en 2005. Alors qu’il a toujours refusé une loi sur la gestion des daaras, gestion incombant au Ministre de l’Intérieur et des cultes selon la Constitution. Alors qu’il a étouffé et anéanti le projet de loi sur la modernisation des daaras. Au summum de l’hypocrisie et dans une périlleuse posture non recevable du sort et de l’esclavage des talibés, Tahirou Fall continue à accuser le Président de non-concertation, de s’immiscer dans la gouvernance du pays, de continuer à envoyer les enfants talibés mendier dans la rue et organiser des manifestations contre l’Etat. Réponse : le président MLF doit être arrêter, emprisonner et condamner à perpétuité ou exiler, son organisation dissoute et tous ses biens illicites réquisitionnés par l’Etat pour financer le retrait des enfants de la rue, les centres d’accueil, les retours dans les familles et les aides aux daaras vertueuses sans mendicité.
    D’un autre côté, certains religieux sont favorables au retrait des enfants mendiants de le rue :
    Le premier est l’Imam ratib Moussé Fall de la Mosquée du Sacré-Cœur à Dakar qui fait partie de l’équipe du plan de retrait des enfants de la rue avec la Ministre de la Famille, Madame Sall. Il rappelle à ses collègues, leurs devoirs d’enseignants et leurs responsabilités de sécurité pour les enfants qu’on leur a confié, incompatibles avec leur envoi, mendier dans la rue. Il les avertit que des sanctions lourdes seront infligées aux réfractaires, allant de 2 ans à 5 ans de prison et de 500 000 à 2 millions de francs CFA. çà fait réfléchir et c’est très bien que ce soit un Imam qui rappelle à l’ordre les escrocs esclavagistes.
    La seconde intervention favorable au retrait, est celle de Cheikh Tidjane Diallo, l’Iman ratib de la Grande Mosquée de Saint Louis qui souhaite en plus du retrait des enfants de la rue, le tri entre les vrais marabouts et les faux marabouts qui salissent l’enseignement du Coran et les valeurs de l’Islam et avoir des aides financières pour les daaras vertueuses, répertoriées sans mendicité.
    Le troisième cas favorable au retrait, est El Hadji Ibrahima Faye, l’Imam ratib de la Grande Mosquée de Mbour qui félicite et apporte son soutien au Président Macky Sall. Il parle d’une mesure « salutaire » pour préserver la dignité de la petite enfance et il dénonce puissamment les dérives indignes et inhumaines des escrocs et faux-religieux qui se servent honteusement de l’enseignement sérieux du Coran pour exploiter les enfants les plus pauvres dans la mendicité forcée pour leur seul enrichissement. Il a indiqué que la mesure est devenue obligatoire car le nombre des enfants mendiants à Mbour est très inquiétant, à ces yeux. L’imam a demandé au Préfet de Mbour présent au prêche du Korité, des sanctions lourdes contre les hommes sans foi, ni loi qui exploitent les enfants et salissent la religion musulmane et son Créateur.
    Voilà, nous sommes à 3 contre 3, cette semaine. Plus 300 Milliards du MCA. Mais ce qui compte le plus, c’est les 164 enfants sauvés, sortis de l’Enfer. Il en reste 200 000 dans tout le pays. Le combat continue ! Sauvons les enfants talibés !

  8. Candide dit :

    Mahamadou Lamine Fall aurait été interpellé par les forces de l’ordre.

  9. Lola diolla dit :

    Effectivement et celà fera réfléchir les autres.

  10. issa gibb dit :

    Effectivement, le vice-président Mahamadou Lamine Fall de la Fédération de Associations des Maitres Coraniques du Sénégal (FAMCS) a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat central de Kaolack, pour avoir prononcer une fatwa contre l’action du retrait des enfants de la rue, décidée par le Président Macky Sall et mise en œuvre par la Ministre de la Famille, Madame Sarr et son équipe.
    Aussitôt, 150 maîtres coraniques se sont pointés devant le commissariat de Kaolack pour prier et le soutenir. Finalement, l’éditeur de la fatwa a été relaxé. On ne connait pas les conditions. On attend les révélations des conditions de sa relaxe. D’autre part, des maîtres coraniques ont fait un sitting de prières sur une des places de Thiès contre l’ordre de retrait des enfants de la rue.
    Leurs critiques hypocrites et mensongères sont toujours les mêmes : C’est une attaque de l’Etat contre l’Islam ? C’est commanditer par les puissances étrangères ? On n’a pas assez de maîtres coraniques arabes au Sénégal ? l’Etat n’aide pas les daaras ? Les enfants doivent apprendre l’humilité et la souffrance pour leur future vie d’adulte ? C’est la volonté de Dieu qu’il y ai des riches et les pauvres ??? La mendicité est permise par l’Islam ? ? ?
    En plus de leurs défenses et leurs menaces irrecevables ils font toujours abstraction de la sécurité des talibés dans les rues, du système abject de la mendicité forcée, des conditions inhumaines dans les daaras, des maltraitances infligées aux élèves et le non-respect des droits fondamentaux des enfants. Pour eux, ceux ne sont que leurs petits esclaves parce que ceux sont des enfants pauvres et qu’ils trouvent encore cela normal au XXIème siècle. Ils ont mis des milliers d’enfants en esclavage dans les rues pour leurs seuls enrichissements et ils ne reconnaissent pas cette situation honteuse pour le Sénégal. Leur entêtement à maintenir les enfants talibés dans la mendicité forcée et l’insécurité de la rue, n’est plus concevable. C’est un système d’esclavage d’enfants, sans aucun lien avec l’Islam, qu’il faut arrêter par honneur, dignité et humanité. Ces bandits sans foi, ni loi sont du côté de Satan, il faut sauver les enfants, détruire leur système pervers et leur mauvais pouvoir, pour sauver aussi le Sénégal.
    Heureusement que de nombreux imams et religieux sénégalais, les dénoncent contre escrocs religieux pervertis et égarés de l’Islam, salissant le travail des vrais maîtres coraniques et l’enseignement du Coran. Des traîtres de la religion musulmane. Des imams respectés dans le pays à saint Louis et Mbour ont demandé à l’Etat , en plus du retrait des enfants de la rue, le tri entre vrais et faux marabouts et des sanctions lourdes pour les faux marabouts. Il ya donc des religieux favorables à cette action et la population sénégalaise y est aussi favorable.
    Les marabouts qui veulent le maintien des enfants talibés dans la rue, se mettent dans une situation périlleuse car après la pédagogie, les sanctions lourdes peuvent tomber : 2 à 5 ans de prison et de 500 000 à 2 millions de francs CFA.
    Le silence assourdissant des Khalifes généraux confrériques tidjanes, mourides, layènes et de la Quadria, ainsi que celui du Président Mourchid Ahmed Lyane Thiam du Conseil Supérieur Islamique au Sénégal pourrait calmer les esprits et inciter les marabouts à la raison… Ce n’est pas une attaque contre l’Islam, ce n’est pas une attaque contre les maîtres coraniques et l’enseignement du Coran. Les talibés adultes qui ont choisi leurs chemins auprès de leurs guides marabouts ne sont pas inquiétés. La population responsabilisée peut porter l’aumône et les dons dans les daaras.
    C’est une action républicaine et humanitaire pour sortir les enfants des dangers de la rue, préserver la dignité de l’Enfance, leur rendre leurs droits fondamentaux et leurs vies d’enfants, bafoués par les esclavagistes de Satan.

  11. Matthieu dit :

    Bonjour, quelles ont été les réactions des Khalifes et Mourides et des Tidjanes ?

%d blogueurs aiment cette page :