LES TALIBES RAPPORTENT GROS, TRES GROS!

21 réponses

  1. rico dit :

    C’est bien la pression US qui pousse le president a agir. Mais pression plus subtile, du pognon contre le droit des enfants. Seulement comme le disent les marabouts, la charrue a ete mise devant les boeufs. aucune structure n’a ete prevue « derrière ». On va les déporter, mais où ?
    De plus, ca risque d’être long, les gosses se retrouvent en plus grand nombre dans les quartiers là où ca va être plus difficile de les dénicher…
    Ici, on a l’habitude de ne pas respecter les lois et autres…

  2. issa gibb dit :

    L’action républicaine du retrait des enfants mendiants de la rue est une grande baffe dans la gueule des mafias maraboutiques. Cette action ébranle pour la première fois au Sénégal, la puissance pervertie et honteuse de l’exploitation des enfants talibés par les marabouts sans foi, ni loi. Leurs reculs à toutes les propositions de sortie des enfants de la rue. Leur refus de l’application de la loi sur l’interdiction de la mendicité votée en 2005. Leur opposition à une loi pour la gestion des daaras, pourtant du ressort du Ministère de l’Intérieur et des cultes. Leurs manigances pour bloquer le projet de loi pour la modernisation des daaras. Face à leurs volontés de tenir les enfants talibés dans la mendicité forcée, l’Etat a porté un coup à ce système esclavagiste d’enfants et la population est favorable au retrait des enfants de la rue. Ces hypocrites viennent pleurnicher encore en disant que l’Etat ne les a pas concertés, alors qu’ils ont étouffés tous les projets en faveur des talibés et des daaras depuis des décennies. Leur hypocrisie est sans limites.
    La pression n’est pas qu’américaine, la pression est internationale. Devant les reculs incessants des politiques sénégalais sur le problème des talibés sous pression des mafias religieuses qui bloque la gouvernance du pays. Les instances internationales font le chantage de fermer les robinets financiers et c’est normal, on n’aide pas un pays esclavagiste d’enfants.
    La chose anormale, indigne, inhumaine est la présence de milliers d’enfants talibés mendiants dans les rues du Sénégal dans des conditions de vie et des maltraitances, dignes de l’esclavage passé. Unique pays au monde à continuer à pratiquer ces méthodes, le Sénégal est montré du doigt par toutes les instances internationales des Droits de l’Homme, de la Protection de l’Enfance et les rapporteurs des traites humaines et en première ligne, l’exploitation des enfants talibés, digne de l’esclavage passé.
    Plus rien n’excuse le retrait des enfants de la rue, il y va de l’honneur et de la dignité du Sénégal. Si les institutions internationales nous tournent le dos, c’en est fini de notre développement. Nous plongerons encore plus profondément dans la misère et dans l’obscurantisme, pour finir tous esclaves, adultes comme enfants, des mafias religieuses qui nous dédaignent et nous exploitent depuis la fin de la colonisation. L’exploitation des enfants talibés sous couvert de religion n’est plus recevable et de nombreux guides religieux dénoncent cette ignominie et la trahison des valeurs de l’Islam.
    Tous les marabouts réfractaires au retrait des enfants de la rue, doivent être arrêtés, emprisonnés apologie de l’esclavage d’enfants et des traites négrières d’enfants au Sénégal. Tous leurs biens, gagnés dans la perversion de la mendicité forcée des talibés, doivent être saisis par l’Etat pour construire des centres d’accueil pour les talibés et les dépenses du retour des enfants dans leurs familles.
    Le Président Macky Sall ne vend pas son âme pour 300 Milliards, c’est son rôle de protéger tous les citoyens et de rétablir dans leurs droits fondamentaux d’êtres humains, d’enfants citoyens, les enfants talibés. Ceux sont les marabouts tortionnaires et trafiquants d’enfants qui nous ont mis dans cette situation honteuse. Ceux sont ces faux-religieux véreux, traîtres aux valeurs de la religion musulmane, traîtres au pays qui ont vendus leurs âmes à l’argent facile et à Satan.

  3. eddy dit :

    300 milliards!!!il y avait forcément une histoire de gros sous la-dessous,mais bon le principal c’est que ses enfants retrouvent des conditions de vie normal!!!mais que vont-ils en faire, sans structure ses enfants retournerons a la rue,et une fois l’argent dépensé les petits talibés seront vite oubliés…et le gouvernement aura vite fait d’oublier cette cause le bla bla comme d’habitude j’ai du mal a croire en leurs bonnes intentions a ce sujet le malheur des petits talibés n’est pas fini!!!!! j’ai bien peur que pas grand chose ne change,j’espère me tromper…

  4. issa gibb dit :

    300 Milliards ou pas, le premier coup a été porté contre la puissance maraboutique et la population est favorable au retrait des enfants de la rue car ils sont trop nombreux et çà l’inquiète. Mais, toujours soumise, peureuse et lâche face à la puissance maraboutique, elle se convint que c’est de la responsabilité de l’Etat de sauver les talibés. Les Sénégalais sont à 50% ignares et analphabètes et pas très courageux face aux imams et marabouts qui pullulent au Sénégal. C’est dans les gênes.
    De l’autre côté, les pays occidentaux s’inquiètent de la radicalisation des pays africains. Les marines US sont à la frontière sur le fleuve Sénégal, l’armée française au Mali. L’exploitation des talibés n’est pas une sécurité pour l’avenir du Sénégal, leur nombre ressemble à une armée de décérébrés, futurs poseurs de bombes. Le Sénégal n’a jamais anticipé l’avenir. Les puissances internationales sont maîtres dans l’art de la géopolitique et dans l’anticipation de l’avenir. Le Sénégal ne peut pas devenir une République islamique, même si elle a des confréries religieuses à la gouvernance et qu’il n’est qu’une démocratie de façade. On peut dire que le Sénégal est surveillé de près.
    Pour Macky Sall, le coup en vaut la chandelle. Il prend du fric d’un côté sans remboursement pour son PSE et pour le développement du pays. De l’autre, quelques rafles qui lui permet de trier les pour et les contre lui et sa mesure, pour sanctionner les réfractaires financièrement. De la pédagogie au début, puis le fric illicite après, c’est toujours comme çà au Sénégal. La meilleure solution serait que la population suive et que çà devienne une Grande Cause Nationale unie avec les bons religieux vertueux contre les faux-religieux exploiteurs à éradiquer. Si çà foire, les américains et les institutions internationales sont derrière pour faire repartir le retrait des enfants de la rue. Sinon, ils coupent les aides. Donc, il faut y croire, le processus est enclenché, les mentalités changent. Les jeunes sénégalais branchés-internet découvrent le monde, ils en ont marre de ces religieux en robe esclavagistes et pédophiles, qui leur interdisent tout. Macky Sall a un très gros coup à jouer : Le Président Africain qui a sorti les enfants talibés de l’esclavage. Le Président qui fait gagné la démocratie républicaine et modernisme contre l’obscurantisme et l’esclavage. Sacrée carte de visite internationale et sacrée bonne retraite dans un pays occidental !
    Pour les enfants talibés, il y a eu 164 enfants sauvés et sortis de l’Enfer dans la première semaine. Une goutte d’eau dans l’océan, mais une goutte d’eau quand même. Avant, c’était dans l’autre sens, on ne savait pas combien, ils en rentraient en Enfer, par jour. Et puis, ils sont devenus si nombreux et si voyants qu’on ne peut plus fermer les yeux, au Sénégal, et dans la monde entier ! Sauvons les enfants talibés.

  5. Ndiaye dit :

    relativisons… 300 milliards représentera juste 4 mois de pétrole lors de la toute premiere année de production

  6. Ndiaye dit :

    relativisons… 300 milliards représente juste 2/3 du coût de l’autoroute ILA touba…

  7. Ndiaye dit :

    relativisons… 300 milliards représente juste 2/3 du coût de l’autoroute ILA touba…financé sans « chantage », ni « grandes leçons », à hauteur de 416 milliards par les chinois.

  8. Candide dit :

    1° la toute première année de production du pétrole, ce n’est pas pour demain !
    2° pour les chinois, les « droits de l’homme » (de l’humanité, en fait) ne sont pas une priorité absolue, loin s’en faut…
    Zéro pointé pour l’auteur des articles ci-dessus.

  9. issa ndiaye dit :

    Un pays américain qui donne 300 Milliards de francs CFA sans remboursement, à un pays africain esclavagiste d’enfants pour l’aider à éradiquer cette honte dans laquelle l’ont entrainé des faux enseignants du Coran et des traîtres aux valeurs de l’Islam, juste pour gagner leur vie sur le dos d’enfants mis en esclavage de mendicité forcée avec tous les dangers de la rue, ne s’appelle pas « chantage » ou « donneurs de grandes leçons ». Cela s’appelle  » lutte contre l’esclavage des enfants » ou « Protection de l’Enfance et des groupes vulnérables ».
    Le Sénégal est incapable de sortir seul, les enfants de la rue face à la mafia maraboutique qui a lobotomisé tous les rouages de la société sénégalaise. Ces gens sont de Satan ! Ils vous ont eu !
    Quand à ce pétrole tant attendu, il va faire glisser le Sénégal dans le Chaos, comme cela est arrivé au Nigeria. Des groupes armés qui voudront leur part du gâteau et déstabiliseront le pays
    Quand à la Chine, elle va vous sucer jusqu’au sang, prendre toutes vos ressources naturelles et exiger le remboursement de toutes vos dettes jusqu’au dernier franc CFA.
    A ce moment là, vous reviendrez encore vers les occidentaux mécréants, moribonds, fait à tes propres enfants, les talibés exploités. Et bien, tu n’a qu’à prier pour bouffer maintenant ».

  10. sory diallo dit :

    C’est dommage(les opposants)ne voient jamais le bon cote des choses.Ils ne font que critiquer sans rien proposer.C’est honteux

  11. Lola diolla dit :

    Le plus triste c’est que vous vivez dans le déni.

  12. Lola diolla dit :

    Le plus triste c’est que vous vivez dans le déni.

  13. Lola diolla dit :

    Issa Ndiaye désolé. Mon commentaire est adressé à ndiaye.

  14. Lola diolla dit :

    Le plus triste c’est que vous vivez dans le déni.

  15. issa ndiaye dit :

    Pas de problème ! Je suis tellement d’accord avec vous. Ndiaye, l’autre est un provocateur et c’est pas la première fois. Il aime çà. On a du lui faire des choses dans une daara quand il était petit et çà lui a pété le cerveau, pour raconter autant de conneries. Sa réponse, c’est pas l’esprit Charlie, on peut pas d’avoir d’avis différent. On lui a demandé de mettre le curseur plus bas. Pas possible !
    Il nous fout du pétrole à toute les sauces.

  16. oyster dit :

    Ceci dit personne n’oblige les USA ou la FRANCE à continuer de donner des l’argent sans espoir de retour…..
    et ,si ceci ne représente « que » 3à 4 mois de ressources équivalent pétrole faudrait pas cracher dessus !
    Jamais content ?
    N’oubliez pas que le SENEGALAIS est indépendant depuis plus de 50 ans.,
    Pour le reste les talibés ,la solution ne peut se trouver que dans l’éducation ;,et ici les problèmes sont religieux ce qui ne facilite pas la tache avce la pouvoir en principe laique ?

  17. Candide dit :

    C’est bien vrai, le Sénégal est indépendant depuis plus de 50 ans…… soit, grosso modo, 2 générations…
    Mais, évidemment et immanquablement, « on » va encore nous sortir l’esclavage, la colonisation, et tutti quanti, pour justifier ceci et justifier cela !
    Sans oublier le passé, il faut, pour avancer, regarder vers le futur.
    Sinon, à force de se retourner pour regarder derrière, on risque de se casser la g…, de se retrouver handicapé (physique cette fois)… voire cul-de-jatte…

  18. issa gibb dit :

    Bonjour Monsieur Oyster,
    C’est que leurs marabouts leur refusent l’accès à l’éducation. L’apprentissage du Coran n’est qu’un leurre pour tromper des parents ignorants et mettre les enfants en esclavage de mendicité forcée.
    Dans une vraie daara musulmane dans tous les autres pays, la mendicité des élèves est interdite par l’Islam. La mendicité est tolérée comme solution d’exception pour les élèves handicapés.
    L’enseignement comprend 3 principes : 1 – La connaissance universelle, profane et religieuse avec l’enseignement du Coran et la présentation des autres religions. 2 – La santé physique et morale des élèves coraniques. 3 – L’autonomie financière par l’apprentissage d’un métier pour faire face aux dépenses de la vie et pouvoir se payer le Pèlerinage à la Mecque.
    On peut ajouter l’apprentissage d’au moins deux autres langues étrangères pour devenir Ouléma et pouvoir discuter de la religion avec les étrangers.
    Au Sénégal, nous sommes bien loin de ces préceptes religieux musulmans pour les écoles coraniques. La majorité des daaras sont des lieux d’exploitation d’enfants dans le seul but de l’argent facile pour les marabouts, par la mendicité forcée avec des méthodes maltraitantes. Petits esclaves qu’ils n’instruisent pas pour un avenir d’ignorant analphabète. Ils leur refusent l’apprentissage du français dans le projet de loi de modernisation des daaras et ils leur enseignent la haine du colonialisme, du toubab et des occidentaux Voilà la situation unique des enfants talibés au Sénégal.
    C’est pourquoi depuis 6 ans, je dénonce ce système abject qui s’en prend aux enfants et que je soutiens toutes les actions en faveur son l’éradication. Je soutiens donc, l’action républicaine et humanitaire du retrait des enfants de la rue décidé par le Président MacKy Sall, quoiqu’il arrive.

  19. eddy dit :

    Une amie courageuse,vit a l’année au Sénégal,apparemment toujours autant de talibés sur Saly,ce qui ne m’étonne pas ou les mettre!!!!!

  20. issa gibb dit :

    Il faut les mettre les talibés ramassés DANS LEURS FAMILLES, DANS LEURS VILLAGES et expulser DANS LEURS PAYS, les talibés étrangers et les mendiants adultes étrangers.
    J’ai deux infos contradictoires à celle de votre amie courageuse en effet. Des amis sénégalais m’assurent par téléphone que les talibés sont en nombre décroissant sur Saly ???
    Mais, ils sont enfermés pour l’instant dans les daaras, avec des risques de malnutrition que les marabouts vont exploiter pour accuser l’Etat de cette situation pour anéantir l’action gouvernementale du retrait des enfants de la rue et revenir à la mendicité forcée de leurs petits esclaves. Ce jeu de chat et à la souris sur le dos des enfants n’est pas tenable !
    Cette opération de retrait des enfants de la rue est la bienvenue et elle rend son honneur au Sénégal. Mais on assiste à une organisation sans moyens pour mener à bien cette action humanitaire envers les enfants. Localisé sur Dakar, avec 2 ou 3 bus et 2 centres opérationnels, SOS villages enfants au Lac Rose et le Centre Guinddy qui auraient 3 000 places d’accueil ?
    En 10 jours, ils ont ramassé 214 enfants et 19 mendiants adultes handicapés étrangers. 34 enfants sont retournés dans leurs familles avec des aides, nourriture et argent. 119 enfants ont été remis dans les daaras avec nourriture et 75 000 francs CFA au marabout ??? Avec ces méthodes stupides, ils vont épuiser l’argent du projet pour rien. Les enfants talibés doivent retourner dans leurs familles, dans leurs villages, aller à l’école ou à la daara de leur village et rentrer tous les soirs, dans leurs familles, la base sociétale pour un enfant.
    Puis, il faut faire le tri dans les daaras. Toute daara qui a des talibés habitants loin ou des talibés étrangers est une daara trafiquante d’enfants. Elle est fermée et le marabout réfractaire condamné par des sanctions lourdes prévues de 2 à 5 ans de prison et 500 000 à 2 millions de francs CFA pris sur son patrimoine gagné illicitement sur le dos des enfants. Force reste à la loi !
    Les daaras vertueuses, sans mendicité, sont contrôlés par les chefs de quartier, les chefs de village, les imams reçoivent des aides de l’Etat et de l’Unicef partenaire au plan de retrait.
    Dans tout le reste du pays, rien n’est prévu pour accueillir les enfants ramassés dans la rue. La Croix Rouge et les ONG partenaires du plan de retrait, sont saturés et les policiers à Thiès, à Kaolack et à Mbour ne savent plus où amener les enfants ramassés et ils vont laisser tomber naturellement. Une fois de plus, une mesure en faveur des enfants talibés semblent être un effet d’annonce sans organisation et par manque flagrant des moyens. On a pas pensé aux casernes militaires dans les grandes villes, par exemple, avant de remettre les enfants dans leurs familles.
    Pourquoi une cause aussi noble que le retrait des enfants de la rue doit-elle tourner en fiasco au Sénégal, toujours par manque de réflexion, d’organisation et de moyens !
    Le positif de cette mesure qui sera très longue à réaliser, mais qui va dans le bon sens : C’ est que la population sénégalaise est majoritairement favorable au retrait des enfants de la rue. Que les marabouts exploiteurs ont encore montré leur inhumanité à vouloir maintenir les enfants dans la mendicité forcée. Les marabouts ont perdu de leur prestige, en portant des accusations mensongères contre l’l’Etat et les ONG. Le plus grave dans leurs délires sataniques, ils ont accusés les khalifes silencieux des confréries et des grands imams favorables au retrait, d’être des traîtres à l’Islam. Ces attaques insensées contre les dirigeants et les guides spirituels du pays, nos plus hautes autorités politiques et religieuses montrent leurs folies, leurs non-respect de nos institutions, de nos valeurs culturelles et religieuses.
    Bien exploité et révélé au peuple, ces hommes pervertis, désigné comme suppôt de Satan et interdit de mosquée pour le mal fait aux enfants, à l’Islam et au Sénégal, dans une large union nationale : Le temps des marabouts, escrocs, exploiteurs et trafiquants d’enfants est compté. Ils pourront être éradiqués comme la peste ! Sans pitié contre eux, comme ils sont sans pitié avec les enfants de Dieu !

  21. eddy dit :

    Etant incapable d’exploiter le pétrole par leurs propres moyens ,je pense que celui-çi appartient déjà a d’autres pays !!! ils peuvent donc toujours attendre pour en bénéficier, que certains moralistes ouvrent les yeux

%d blogueurs aiment cette page :