REFLEXIONS PAR RAPPORT AU BREXIT

4 réponses

  1. oyster dit :

    En bref faire du court terme est ce qui se fait en AFRIQUE et ceci est préjudiciable pour tous …….
    La construction européenne est fragile ,car elle contient trop d’intérêts différents et sans contrôle possible des frontières ………

  2. issa gibb dit :

    Les britanniques ont toujours eu un pied en Europe et un pied aux Etats Unis, leur premier allié. Ils ne veulent que le positif de l’UE, ils ne veulent pas les soucis, les décisions de Bruxelles, les migrants, l’invasion des travailleurs polonais, etc… Mais, les relations et les échanges avec les Anglais continueront. Avec ou sans les Anglais, l’UE a toujours été fragilisé par « les je t’aime, moi non plus » Franco-Allemands, la diversité des attentes des 27 autres pays, les montées nationalistes et la protection de la culture judéo-chrétienne. Les directives européennes ne passent plus et puis, les gens trouvent que çà coûte trop cher… Des référendums dans les pays européens pour le maintien dans l’Europe seraient judicieux. On avait même parler d’une Europe à deux vitesses, les pays qui veulent aller plus vite et ceux qui traînent la patte. On en parle plus ! L’UE, poids face aux Etats Unis, face aux russes et leurs gaz, face à la Chine, face aux migrants, face aux conflits armés avec la solitude de la présence française en Afrique de l’Ouest. L’Europe, ceux ne sont que les bureaucrates de Strasbourg et Bruxelles, aux yeux des peuples. C’est un flop qui coûte cher.
    Quand à l’UA, elle semble balbutiée. L’invasion islamiste du Mali réglé par les mécréants français. On parle de fiasco politique au Burkina Fasso. Irresponsabilité face à Boko Haram au Nigeria. d’Insécurité face aux attentats du Mali et de Côte d’Ivoire. Chaque pays mène sa tambouille comme il peut. L’UA affiche une union de façade qui ne trompe personne, c’est une UE avec des manques de moyens d’une réalité criarde.

  3. oyster dit :

    Nb: Il y a déjà eu un référendum en FRANCE sur l’EUROPE avec l’EX pdt SARKOZY le résultat était NON….
    Sauf que voulant passer outre ,les députés votèrent le contraire ……………………

  4. issa gibb dit :

    Oui, je me souviens très bien, je suis même aller voter ? Le NON au référendum avait gagné et les députés nous y ont poussés dedans, avec un bon coup de pompe dans le … dos !
    La fin de l’Europe à cause de la France. Les têtes d’enterrements des partisans du OUI et même de certains journalistes comme après l’explosion d’une bombe atomique dans leurs cuisines. Le triomphalisme de courte durée des partisans du NON. Et puis, le retour à la case départ du Monopoly Européen par les députés Français, sans une véritable réaction du peuple à l’époque. Ce fut étrange ? soumission ou résignation ? lassitude, ce n’est que l’Europe ? On s’en fout de l’Europe ? Assez perdu de temps avec l’Europe ? Du moins, c’est ce que j’ai ressenti.
    Aujourd’hui, quand on parle de l’Europe, on fait toujours référence à ce moment : « Mais, nous en France, on avait voter NON à l’Europe » et puis le silence pensif à chaque fois ? C’est exactement çà, comment voler le vote du peuple et lui faire comprendre son impuissance face aux pouvoirs des politiques. Coluche a vécu la même chose. Bonne journée à vous.

%d blogueurs aiment cette page :