LA POULE A LA COTE…

2 réponses

  1. Candide dit :

    Voilà un débouché pour les locaux privés d’emploi, et ce n’est pas si difficile d’élever de la volaille. L’essentiel est de savoir vendre sa production, et de ne pas considérer le gain réalisé comme étant son argent de poche… car il faut régulièrement renouveler le cheptel pour pérenniser son commerce.

  2. chees dit :

    Et il faut savoir attendre que les poulets soient suffisamment gros avant de les vendre,on ne vends pas des poussins sous prétexte qu’on a besoin d’argent !!!il faut savoir etre patient

%d blogueurs aiment cette page :